J’adore faire du vélo de route. Je préfère les plats (comme les causses dans l’arrière-pays de Montpellier) ou les descentes (j’ai atteint un 72 km/h en descendant aux Baux de Provence dans les Alpilles).

En revanche, quand il faut monter un col, ce n’est pas la même histoire. J’essaye toujours de me trouver une excuse pour m’arrêter. Il y a toujours le dilemme entre continuer d’avancer pour vivre la récompense d’une belle descente ou abandonner (commencer la redescente, s’apercevoir qu’on avait déjà fait un bon boutt, attendre le(s) co-équipier(s) en se disant qu’on aurait pu poursuivre et le(s) voir arriver tout sourire et accompli(s) d’être allé(s) jusqu’au bout.

Si on continue avec d’autres histoires de cyclisme, c’est aussi dans les moments où ils sont dos au mur que les gagnants du Tour de France (ceux qui ne se dopent pas, évidemment) font la différence.

Par exemple, ils font la différence dans une montée où tout le monde est fatigué ou lorsque les conditions météorologiques sont détestables.

Dans cet article, inspiré de « L’effet cumulé » de Darren Hardy, nous allons discuter ces moments de vérité et comment l’effet cumulé peut vous permettre d’aller vers plus de succès, plus rapidement.

Si vous vous préparez, que vous mettez en pratique, que vous étudiez et que vous faites des efforts constamment, un jour ou l’autre, votre moment de vérité arrivera. Dans ce moment, vous définirez qui vous êtes et qui vous allez devenir.  

Le secret, c’est d’aller encore plus loin lorsque ce moment de vérité arrive. Voici pourquoi et comment.

Il y a toujours un moment quand on veut atteindre des objectifs ambitieux où l’on est dos au mur. Pour revenir à mon expérience de cycliste, cela peut-être dans mon cas lors de montés difficiles (Mont Ventoux, Alpes du Huez…). Cela aussi peut-être lorsque vous faites votre prospection et que vous n’avez aucune réponse positive.

Vous ne devez pas voir « être dos au mur » comme un obstacle, mais comme une OPPORTUNITE.

 Quand tout est facile, que les conditions sont optimales, il y a beaucoup de compétitions. Mais quand c’est dur et que vous devez dépasser vos limites, alors la compétition est faible et vous pouvez vous démarquer.

Voici 4 conseils pour cela :

  1. Multipliez vos résultats. Pour multiplier vos résultats, il suffit de tenir un peu plus longtemps que prévu. Au lieu de faire 10 pompes, faites-en 12 ! Etc etc. Parfois c’est difficile, mais un partenaire peut vous permettre de vous challenger.
  2. Dépassez les attentes. Que vous fassiez de la prospection, du service client, que vous soyez chef d’équipe, que vous fassiez du sport, passiez du temps avec vos enfants, peu importe : que pourriez vous faire pour dépasser les attentes ?
  3. Faites l’inattendu. Devenez contrarien ! Ne faites pas les choses ordinaires des gens ordinaires !
  4. Faites mieux que ce qui est attendu !

Dans tous les aspects de votre vie, regardez où vous pouvez avoir des opportunités de faire un peu plus, d’aller un peu plus loin, de faire différemment, de persévérer un peu plus, d’être mieux préparé.

Ne vous contentez pas de l’ordinaire. Devenez EXTRA-ordinaire.

 

Les gens ordinaires vont au McDo, boivent du Coca, regardent la télé, suivent les infos… Ne vous contentez pas de l’ordinaire : osez rêver, croire à l’impossible et dérouler votre plan d’attaque.

Si vous arrivez à mettre cela en place dans votre vie, l’effet cumulé vous permettra d’atteindre un succès que vous ne soupçonnez pas. Il suffit d’y croire et de tout faire pour que cela arrive, même quand… on est dos au mur !

Alors : foncez. Entourez vous de personnes qui ont réussi, de mentors, de coachs et de partenaires !

Votre esprit est tel un verre rempli de soda. Plus vous l’alimenterez avec quelque chose de nouveau, plus vous diluerez son contenu en soda et plus il deviendra comme ce que vous rajoutez.

Forcément, tout ceci prend du temps et de l’énergie et on ne peut pas tout révolutionner du jour au lendemain.

Beaucoup d’entre nous sont pris dans une spirale infernale du « trop à faire ». Réalisez que vous aurez toujours plus à faire que ce que vous pouvez faire, mais apprenez à vous désencombrer l’esprit pour vous focaliser sur l’essentiel.

Si comme moi, vous avez du mal à gérer votre temps ou à vous organiser, rejoignez le défi « Désencombrer votre emploi du temps ». Il vous donnera toutes les clefs d’une gestion efficace du temps (issues des meilleures techniques dans le domaine) et vous initiera à un autre mode de pensée et d’action par rapport à vos rêves.

Pour participer c’est très simple, cliquez ici ou sur le bouton vert ci-dessous. Vous recevrez alors une vidéo par semaine pour faire un point sur vos activités actuelles, réfléchir à où vous voulez allez/vos objectifs et mettre en place une gestion du temps et une organisation personnelle qui vous permet d’aller de faon productive et efficace vers vos idéaux.

A toute de suite

Claire

 

 

PS : Le temps est une ressource si précieuse. Alors, arrêtez de courir après ! Donnez à votre temps, la priorité d’être de qualité et profitez de la vie pour oser vos rêves.

PS 2 : Prêt à escalader l’Himalaya ? Ou on commence par le Mont Ventoux ? 😉 A bientôt pour d’autres leçons extraites des meilleurs livres de développement personnel, gestion du temps, productivité et efficacité personnelle.

PS 3 : Si comme moi, vous aimez scroller jusqu’à en bas des pages, voici un résumé de cet article : Ne sous-estimez pas l’effet cumulé et aller au-delà de l’ordinaire si vous voulez attendre l’EXTRA-ordinaire. Cela demande du temps et de l’énergie alors, organisez-vous pour y parvenir en rejoignant le défi « Désencombrer son emploi du temps » en cliquant ici.

Tchao et à toute de suite de l’autre côté.

Claire depuis New York City, Upper East Side et presque prête à partir pour une petite ballade du côté de Brooklyn via de Chinatown en cette magnifique journée à 28 °C.