Quels sont les composantes critiques de la chance ? Dans cet article, découvrez la formule de la chance inspirée de L’effet Cumulé de Darren Hardy.

 

J’étais en train de lire « l’effet cumulé » de Darren Hardy ce matin et je suis arrivé sur le passage qui concerne la formule (complète) pour devenir chanceux.

 

J’ai trouvé ce passage très intéressant et je souhaite le partager aujourd’hui avec vous.

 

Cela vous intéresse ?

 

  • Option A : Si oui, continuez la lecture.
  • Option B : Si non, est-ce que c’est parce que vous n’avez pas le temps ? Dans ce cas, vous devriez certainement rejoindre le défi « Désencombrer son emploi du temps » (cliquez ici) car c’est un concept super intéressant.

Alors, vous avez choisi Option A ou Option B.

Si vous avez choisi Option B, vous n’êtes pas en train de lire ces lignes. Donc je vous dis « Tchao et à tout de suite de l’autre coté pour 3 semaines de défi avant de mieux vous organiser. » 😉

Si vous avez choisi Option A, voici la suite !!!

Alors la Formule (complète) pour devenir chanceux, c’est :

 

  • Votre préparation (votre développement personnel)
  • Votre attitude (vos croyances et votre état d’esprit)
  • Votre opportunité (une chose positive qui apparait dans votre vie)
  • Votre action (ce que vous faites avec cette opportunité)

= CHANCE

 

Voyons maintenant en détails les 4 ingrédients de cette formule.

VOTRE PRÉPARATION :

Votre préparation, c’est le fait de vous améliorer continuellement et de vous préparer. Cela inclut vos compétences, votre savoir-faire et -être, votre expertise, vos relations aux autres et vos ressources. Si on reprend les concepts de « Priorité aux priorités » de Stephen Covey, c’est votre rôle « Affûtez la scie ».

Par rapport à vos ressources, il y a bien sûr votre argent mais aussi votre volonté, énergie et motivation. Et également, vous vous en doutez, votre TEMPS. (Eh oui, je ne suis pas la spécialiste de la gestion efficace du temps pour rien 😉 !!!).

VOTRE ATTITUDE :

Votre attitude (état d’esprit et croyances), c’est d’acquérir la croyance que la chance est tout autour de nous et qu’il suffit de la saisir.

Pour illustrer ceci, je souhaite vous relater les résultats d’une expérience en psychologie que j’ai lu il y a au moins une dizaine d’années et que je garde à l’esprit au quotidien.

Dans cette expérience, les expérimentateurs sélectionnent de 2 types de personnes :

  • Des personnes qui se disent chanceuse, et
  • Des personnes à qui toutes les misères du monde ne cessent d’arriver

Ces 2 types de personnes se retrouvent dans une salle, assis à un bureau avec un énorme bouquin devant eux, type bottin téléphonique.

L’exercice qui leur est demandé est le suivant : il faut qu’ils feuillètent le plus rapidement possible le bouquin et qu’ils comptent le nombre d’images qu’il contient.

Et le truc est le suivant : en plein milieu du bouquin, il y a un énorme placard qui dit « Si vous voyez ce texte, alors allez voir l’examinateur et il vous donnera 100 euros ».

Et bien, vous savez quoi ?

80% des personnes qui se disent malchanceux n’ont pas vu ou n’ont rien fait de cette opportunité.

Et, je voulais laisse imaginer ce qui s’est passé avec les 80% des gens qui se disent chanceux…

Supens…

 

Eh ben, je suis sûre que vous l’avez dans le mille : 80% de ceux qui se disent chanceux  se sont levés et sont allés réclamer leurs 100 euros !

Les expérimentateurs expliquent ces résultats par le fait que les personnes chanceuses sont des personnes qui d’une part sont à l’affût d’opportunités et donc qu’ils les voient venir à elles et qui d’autre part osent agir sur ces opportunités avant de les saisir.

Sincèrement, je pense donc que notre attitude face aux opportunités est une compétence que nous pouvons développer en étant ouvert au monde et en dépassant notre peur de sortir de notre zone de confort.

Qu’en pensez-vous ? C’est hallucinant, non ?

Et tout ceci, nous amène au 3ème ingrédient de la formule de la chance

VOTRE OPPORTUNITÉ :

Votre opportunité, ce n’est pas quelque chose que vous devez forcer, c’est quelque chose de bien qui vient à vous. Vous savez, longtemps j’ai eu la croyance qu’il fallait travailler dur. Vous savez tous ces blablas par rapport à échanger son temps contre de l’argent, par rapport à l’étymologie du mot travail qui est relié à celui de la corvée…

Puis j’ai découvert la loi de Pareto ou Principe 80/20 qui a tout remis en cause : et oui, si en effet seulement 20% de nos efforts donnait lieu à 80% de nos résultats.

Mais au-delà de cela, ma coach m’a dit un jour : « Tu sais, Claire, les randonneurs ont toujours le choix dans le niveau de difficulté de leur randonnée. Pour aller d’un point A à un point B, on peut prendre soit un beau chemin, fleuri, large, à pente douce ou on peut choisir de ramper au milieu de la forêt sous les arbres.

 

En fait, c’est pas tout à fait l’exemple qu’elle m’a donné mais comme c’est ce qui m’est arrivé au Pérou c’est la visualisation que j’en garde.

 

Et puis, elle me dit : la vie c’est la même chose, tu peux choisir (tu es responsable de ce choix) entre le chemin facile (c-à-d le chemin où tout s’aligne pour toi) et le chemin difficile (celui où chaque étape est un calvaire). »

Et là, elle rajoute « Oui, en effet, tu peux t’échiner toute la journée. Mais tu sais, moi, j’ai choisi de prendre le chemin facile où tout avance progressivement sans encombre. Alors, c’est quoi ton choix à toi ? »

Alors, c’est quoi votre choix ?

Est-ce que la prochaine fois qu’une belle opportunité s’offre à vous, vous n’essayeriez pas, par hasard, de la saisir ?

Et c’est là que nous arrivons au dernier ingrédient de la formule de chance.

VOTRE ACTION :

Votre action, c’est ce que vous faites de cette opportunité. Et je le sais, souvent saisir une opportunité, c’est agir en dehors de sa zone de confiance. Ça fait peur, ça demande de l’énergie, de la volonté, de la motivation, et …. DU TEMPS !

Mais finalement, comme l’a dit Einstein :

  • N’est pas de la folie d’agir toujours de la même façon en espérant que les résultats soient différents ?
  • N’est ce pas de la folie si un jardinier plantait au printemps des radis et espérait récolter des tomates 18 jours plus tard ?
  • N’est-ce pas de la folie de croire que vous n’êtes pas responsable de vos décisions et de vos (in-)actions ?

Vous savez, mon mentor lors de mes immersions de développement personnel disait :

« La vie c’est une pièce de théâtre. Tu en es l’acteur, le cinéaste, le metteur en scène et le public. »

On a tendance à ce dire

« Mais… si je fais ci ou ça, que vont en penser les autres ? ».

Mais, finalement, est-ce que chacun de nous, ne pense pas ça ?

Et que chacun est dans son propre monde et personne ne fait vraiment attention à ce que font les autres ?

 

Du moins, les gens qui ont décidé qu’ils avaient autres choses à faire que de se soucier des faits et gestes de leurs voisins …. No comment !

 

Alors, n’ayez plus peur d’agir, de sortir des sentiers battus, de dire « Goodbye Confort Zone ! ». C’est vos actions, aussi petites soient-elles, qui déterminent la direction que vous prenez dans la vie.

 

Moi, la direction que j’ai prise, c’est de profiter de la vie, de regarder le bon côté aussi souvent que possible, de profiter de chaque instant et de me débarrasser de tout ce qui ne contribue pas à mon bonheur.

Et ce que j’ai compris, c’est qu’il y a plein de choses dans notre agenda qui ne contribue pas à notre bonheur. Alors, il faut le désencombrer !!

Si vous aussi, vous voulez avancer vers votre idéal de vie, rejoignez la communauté des « Maîtres du temps » et initiez-vous à la gestion efficace du temps (GET) pour vous organiser et obtenir ce que vous voulez en cliquant ici :

 

GET IT COMING YOUR WAY !